Affût sous la pluie pour surprendre le Martin-pêcheur.

Je n'ai surpris qu'un canard qui passait tranquillement

(et qui ne m'a pas vu, c'est ça qui est bien).

 

1_IMG_6841legere

 

En reprenant le chemin,

j'ai croisé le Gobe-mouche noir.

 

2_IMG_6850legere

 

Arrivé d'Afrique depuis peu de temps,

il va préparer la période de reproduction.

 

3_IMG_6852legere

 

C'est la femelle, ici.

 

4_IMG_6853legere

 

L'oiseau se tient à l'affût des insectes volants

et les poursuit pour les capturer.

 

5_IMG_6855legere

 

A la différence du Gobe-mouche gris qui ne chasse qu'en vol,

 

6_IMG_6844legere

 

 le Gobe-mouche noir capture aussi des chenilles au sol.

 

7_IMG_6845legere

 

Il pleut toujours, doucement.

 

8_IMG_6846legere

 

Ici le mâle,

qui a donné son nom à l'espèce.

 

9_IMG_6848legere

 

Entre les ronces et les épines,

apparaissent les fleurs d'Eglantiers.

 

10_IMG_6870legere 

_______

 

Dans un autre coin, près de l'hôpital,

 

11_IMG_6857legere

 

l'Arbre à perruque s'est alourdi de gouttes d'eau.

 

12_IMG_6858legere

 

On l'entend souvent sans le voir,

 

13_IMG_6862legere

 

le Rossignol philomèle.

 

14_IMG_6863legere

 

A peine arrivé d'Afrique,

il chante sans relâche,

 

15_IMG_6864_legere

 

 jour et nuit.

 

St Hilaire-de-Brethmas, Alès, (30), 1er mai 2021

_______