Ces plants de Valériane peuvent pousser au milieu des rochers, sans eau.

Là, ils passent leur temps à se mirer dans la rivière.

 

1_IMG_8840legere

 

Cette rivière-là a pris sa source quelques centaines de mètres plus haut, au pied du causse.

Elle se jetera dans le Tarnon 300 mètres plus bas.

L'eau très pure convient bien aux truites.

 

2_IMG_8827legere

 

L'eau qui tombe sur le causse calcaire

pénètre très profondément dans le sol

 

3_IMG_8834legere

 

et ressort quand elle rencontre une strate imperméable.

 

4_IMG_8838legere

 

N'est-ce pas grâce à cette source

que la ville de Florac s'est établie en ce lieu ?

 

5_IMG_8833legere

 

L'eau et la chaleur de l'été

favorisent la croissance des jardins et des potagers.

 

6_IMG_8848legere

 

Près de la source, ce petit pont ne risque pas d'être emporté :

l'arbre l'a pris sous sa protection.

 

7_IMG_8846legere

 

L'eau sort au milieu d'un éboulis de rochers.

C'est là aussi que la ville capte son eau.

 

8_IMG_8842legere

 

Ce site convient bien au Cincle plongeur

qui ne quitte jamais la rivière.

 

9_IMG_1336legere

 

(Je me demande pourquoi il n 'a pas de mousse sur les pattes).

 

10_IMG_1349legere

 

La Tourterelle turque se plaît, elle,

entre terre et ciel,

 

11_IMG_1400_legere

 

 légèrement rêveuse.

 

Florac (48), 123 juin 2021

(Les 3 dernières photos ont été prises à la fin de l'hiver)

_______