30 novembre 2010

Gentil, pas gentil ?

  La Scutigère véloce adulte, de taille variable (longueur maximum : 8,5 cm ), possède quinze paires de pattes fragiles et qui se détachent facilement, soit, comme tous les chilopodes, une paire de pattes par segment.      Les pattes postérieures sont plus longues que les autres.     Elle est dite « véloce » parce qu'elle se déplace très vite, pour attaquer ses proies afin de les paralyser à l'aide du venin délivré par ses forcipules fixées sous la tête, sur le... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2010

Dans les prés (3)

  Décidément, les Scabieuses attirent beaucoup d'insectes.     Ici, il s'agit d'un Mylabre inconstant, qu'on ne rencontre que dans le sud-est de la France.     On le trouve sur les fleurs bleues, mauves ou violettes.     Je trouve touchante cette sorte de passion avec laquelle il explore cette fleur, avidement, éperdument.      Celui-ci est tout simplement un Bourdon roux sur une fleur de Centaurée.     Il a le nez constamment plongé dans le... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
08 septembre 2010

Dans les prés (2)

  La famille des Zygènes comprend de nombreuses espèces passionnantes à observer. Il s'agit, comme avec le Moro sphinx, de papillons nocturnes aux moeurs essentiellement diurnes.     On les trouve le plus souvent sur les Chardons et les Scabieuses.     La Zygène de la Spirée, ici, est assez répandue.  Elle est appelée aussi Zygène de la Filipendule.     On la reconnaît aisément avec ses 6 points rouges sur l'aile noire.     S'il manque un point, c'est qu'il... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2010

Lina

  De la famille du Doryphore (qui nous vient des USA et qui ravagea les champs de pomme de terre en Europe dès le milieu du XIXème siècle),     la Lina du Peuplier est commune en France.     Elle se nourrit de feuilles de saules et de peupliers.     C'est pourquoi il n'est pas rare de la trouver près des cours d'eau où ces arbres poussent volontiers.       Comme chez beaucoup d'insectes, il semble que le mâle  soit plus petit que la femelle.   ... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2010

Damoiselles et damoiseaux

  Un peu d'eau claire et courante, et voilà les Demoiselles qui volettent légèrement.     Elles ont choisi deux ou trois postes au soleil et y reviennent sans cesse,   pour réfléchir. A quoi, je me le demande bien !       Demoiselle est leur nom anglais. En français, c'est un nom moins poétique, qui fait plus dinosaure : Caloptérix vierge (Calopteryx virgo meridionalis). (Merci Pierre-Alain ! )     Les mâles sont bleus, bleu nuit. Les femelles sont rousses.   ... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2010

Près du sol

  A peine sorti de la voiture, en haut d'une étroite vallée qui arpente la face sud du Mont Aigoual, l'objectif de mon appareil photo fut attiré par cette Argiope fasciée, tout près du mas où nous étions reçus.     Le nom 'argiope' signifie : araignée aux yeux brillants.     Quatre fois plus petit que la femelle, le mâle se tient sur ses gardes lors de l'accouplement, pour ne pas se faire croquer par sa belle.     La petite route en lacet conduit au col des Vieilles, où... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

09 août 2010

Chars d'assaut volants

  Avec ses 85 mm de longueur, cornes comprises, le Lucane Cerf-volant est le plus grand coléoptère d'Europe.     Le Lucane vole dès la fin de l'après-midi et hante toute la nuit les chênaies à la recherche de sève suintante à lécher.     Les mandibules que porte le mâle ne servent qu'à croiser le fer avec d'éventuels rivaux pour les renverser.     D'humeur également guerrière, le Rhinocéros (c'est son nom) s'engage, pour les mêmes raisons que le Lucane, dans d'âpres... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2010

Ayant chanté tout l'été

  Savez-vous comment s'appellent les habitants de St Hippolyte du Fort, en Cévennes méridionales ? Des cigalois. Je ne sais trop pourquoi. Sur la photo, on voit les deux clochers et une partie du toit du Grand temple (un des plus grands de France) et le clocher de l'église, derrière.       La chrysalide vide de la cigale porte le nom d'exuvie. Dans certains arbustes, aux alentours de St Hippolyte, une dizaine de cigales au moins rivalisent en "chantant", faisant un concert... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
20 juillet 2010

Le cauchemar des guèpes

  La tête très mobile et les pattes ravisseuses de cet insecte noir indiquent de manière certaine qu'il s'agit d'un prédateur.     En effet.     De la famille des Asilidés, il s'agit ici d'un Dasypogon diadema mâle, la femelle ayant les pattes jaunes ou orangées.     Nous n'avons guère l'habitude de plaindre les guêpes dont la piqure est si douloureuse ;     mais là...     Il y a des anges et des démons ; et certains animaux en sont peut-être la... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2010

Avant de chanter

  En Provence, il n'est pas rare - dès le fin du mois de juin -        de trouver accrochées aux herbes ces chrysalides de cigales, vides.       Après une période de 3 à 6 ans passée sous terre, à se déplacer pour se nourrir de racines,      la nymphe creusera un passage jusqu'à l'air libre, puis se hissera le long d'une herbe ou d'un tronc (entre 15 et 50 cm du sol).     La chrysalide se fendra et laissera sortir la cigale, peu à peu. ... [Lire la suite]
Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,