A part le vol d'une fauvette ou le galop d'un gardian,

tout est lent dans ce paysage. Notamment le pas des taureaux.

 

1

 

Lent, cela pourrait laisser penser qu'ils pensent beaucoup.

 

2

 

Mais ce n'est pas forcément la seule explication.

 

3

 

C'est peut-être aussi parce qu'ils sont conscients de leur puissance.

 

5

 

C'est peut-être aussi pour ça que les hommes sont toujours pressés.

 

4

 

Ce qui est curieux, quand on est en présence d'un taureau qui vous fixe,

 

6

 

c'est qu'on ne sait jamais s'il va passer la marche arrière

 

7

 

ou enclencher la première pour vous foncer dessus.

 

8

 

La présence des taureaux nous donne à penser sur les clôtures aussi.

Elles nous ennuient,

 

9

 

 mais on est bien contents qu'elles soient là.

 

Petite Camargue(30), 30 avril 2012