Oiseaux et Compagnie

12 décembre 2018

Hameau de Valz

 

 

Pas très loin d'Alès,

au bout d'une petite route peu passagère,

le hameau de Valz.

 

1_IMG_0136legere

 

Le soir tombe déjà.

 

2_IMG_0142legere

 

 Depuis le haut du hameau, la vue vers l'est permet

de voir le Mont Bouquet, bordé par sa falaise, au sud.

C'est au sein de ce massif que ce trouvent

les cascades des Aiguières.

Au loin, le Mont Ventoux.

 

4_IMG_0144legere

 

 Le Mont Ventoux ?

De l'autre côté du Rhône, en Provence ?

Lui-même.

 

5_IMG_0145legere

Le soir tombe déjà.

Les sangliers vont bientôt sortir.

 

5_IMG_0151legere

 

Et nous, on va bientôt rentrer.

 

6_IMG_0137legere

 

De ce fait, on ne se rencontre

 

7_IMG_0152legere

 

 que rarement.

 

Hameau de Valz, St Chrostol-les-Alès (30), le 8 décembre 2018

_________________

 

Et ce blog ?

Il retient sa respiration ;

 

Bonus_IMG_0148legere

 

comme les montagnes.

__________

 

 

 

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


05 décembre 2018

Les Aiguières (3)

 

 

 Le soir tombe.

Comment sera-ce ici, pendant la nuit ?

 

1_IMG_0066legere

 

J'ai repris le sentier rocailleux qui grimpe.

On ne peut pas toujours rester en-bas.

 

2_IMG_0070legere

 

Au loin, la vue s'offre sur les Cévennes.

 

3_IMG_0069legere

 

En bas, le Séguissous

poursuit sa dégringolade.

 

4_IMG_0067legere

 

Vers l'est, d'autres lignes de crète typiques.

Je ne sais pourquoi, elles me renvoient

à l'Apocalypse.

 

5_IMG_0080legere

 

Vers l'ouest, c'est comme un autre moment.

On distingue les deux "jumelles" de Monoblet,

près de St Hippolyte-du-Fort,

 

6_IMG_0073legere

 

et, derrière, le Pic Saint-Loup,

un peu au-dessus de Montpellier.

 

7_IMG_0072legere

 

Il est nécessaire d'aller sur les hauteurs,

parfois.

 

10_IMG_0078legere

 

Je pense aux paroles de l'apôtre Paul :

"Attention, le temps est court" (1 Co 7.29)

 

9_IMG_0071legere

 

 On l'oublie tout le temps.

 

11_IMG_0081legere

 

Il faut donc le redire,

car il peut arriver qu'après

 

12_IMG_0082legere

 

 il soit trop tard.

 

Mont Bouquet (30), le 25 novembre 2018

_______

 

Ce moment de fin de journée m'a rappelé

un poème triste écrit il y a une trentaine d'années.

Voici les 4 derniers vers :

 

Et le sourire

est semblable au soleil couchant

qui s'enflamme et meurt en touchant

ce qui l'attire.

_____

 

 

 

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2018

Les Aiguières (2)

 

 

Le Séguissous poursuit sa route

sans rien dire à personne.

 

2_IMG_0030legere

 

A ce niveau, pourtant, il est assez bruyant,

 

3_IMG_0032legere

 

mais il n'y a personne

pour s'en plaindre.

 

4_IMG_0034legere

 

"Toutes les rivières vont à la mer"

lit-on dans le livre de l'Ecclésiaste (1.7).

 

5_IMG_0036legere

 

Parfois calmement,

parfois précipitamment,

 

6_IMG_0035legere

 

Comme nous.

 

7_IMG_0050legere

 

Pourquoi les cascades ont-elles souvent

un côté fascinant ?

 

8_IMG_0059legere

 

Je trouve qu'elles nous parlent

de destins qu'on ne maîtrise pas.

 

9_IMG_0064legere

 

Elles nous parlent aussi

du temps qu'il est impossible de remonter.

 

10_IMG_0046legere

 

Et les rochers,

 

11_IMG_0037legere

 

que cette eau tantôt caresse

 

12_IMG_0047legere

 

ou sur lesquels elle s'acharne,

 

13_IMG_0052legere

 

ne parlent-ils pas, eux aussi,

de destin ?

 

14_IMG_0056legere

 

Après les passages tourmentés de nos vies,

il se peut que des étapes plus paisibles

 

1_IMG_0065legere

 

puissent survenir.

 

Mont Bouquet (30), 25 novembre 2018

_________

 

Sur ces rochers,

traces d'hommes préhistoriques,

me semble-t-il.

Bonus_MG_0057legere

Quand à la rivière, elle va devenir

souterraine, un peu plus bas.

_________

 

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2018

Les Aiguières (1)

 

 

Temps humide.

A droite, le village de Brouzet-les-Alès,

au pied du Mont Bouquet

 

1_IMG_0001legere

 

Au loin, le village de Navacelles.

 

2_MG_0004legere

 

Depuis ce village, nous pénétrons dans ce petit massif du Mont Bouquet.

Relief méditerranéen typique

 

3_MG_0006legere

 

avec ces lignes inclinées vers le ciel

qui se terminent par une falaise.

Nombreuses caches de Camisards.

Pays des sangliers, aujourd'hui.

 

4_MG_0008legere

 

Au bout d'un chemin rocailleux, vue vers le nord.

Montagnes ardèchoises à l'horizon.

Les ruines magnifiques du château d'Allègre, à droite.

 

5_MG_0016_legere

 

La végétation est méditerranéenne aussi :

laurier tin, chêne vert, chêne kermès, pistachier térébinthe,

 

7_MG_0023legere

 

genévrier, paliure, nerprun, arbousier...

 

8_MG_0019legere

 

 Du haut d'une falaise,

vue sur le Séguissous, appelé valat et non ruisseau en cévenol,

à cause de son caractère encaissé et intermittent.

 

9_MG_0024legere

 

Vue caractéristique sur les Cévennes automnales.

 

10_MG_0030legere

 

Vers le nord-ouest, vue sur le Mont Lozère

dont la ligne de crête est enneigée.

 

11_MG_0020legere

 

Non, nous ne sommes pas en Norvège.

 

12_MG_0022legere

 

Les fleurs isolées me touchent.

Entre rochers et cailloux,

une tige de Gueule-de-loup et sa fleur,

courageuse.

 

13_MG_0031legere

 

Le sentier descend, maintenant.

Il est devenu escarpé ; il faut s'aider des mains, par moment.

Le Séguissous a décrit une courbe au pied des falaises

 

14_IMG_0067legere

 

et s'apprête à dévaler quelques marches.

 

15_MG_0027legere

 

Nous y voilà presque,

au coeur d'une sorte

 

16_MG_0028legere

 

 de désert.

 

Les Aiguières, commune de Bouquet (30), le 25 novembre 2018

_______

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2018

Marseille (5)

 

 

Il semble qu'à Marseille

 

1_IMG_6512legere

 

il y ait des quartiers en noir et blanc.

 

2_IMG_6514legere

 

D'autres sont colorés,

c'est curieux.

 

3_IMG_6367legere

 

Comment était-ce,

avant ?

 

4_IMG_6364legere

 

C'est en 1660 que le roi Louis XIV adressa une lettre

au gouverneur de Provence,

lettre accompagnée d’une instruction

qui prescrivait la construction d’une citadelle,

le Fort St Nicolas.

 

5_IMG_6368legere

 

Cette cathédrale insolite est vue, ici,

depuis le Mucem, le musée des civilisations de l'Europe,

inauguré en juin 2016.

 

6_IMG_6369legere

 

Du même endroit, vue sur l'Eglise Saint Laurent,

de style roman provençal,

édifiée à la fin du XIIème siècle,

 

7_IMG_6370legere

 

avec son exquise couleur.

 

8_IMG_6393legere

 

En 1644, à la demande des armateurs marseillais,

on érigea cette tour de vigie destinée à être repérée

des navires de commerce depuis 20 km de la rade.

La passerelle est une des voies d'accès au Mucem.

 

10_IMG_6376legere

 

Je ne sais comment commenter cette image.

 

11_IMG_6380legere

 

La nuit est tombée. Mon train part bientôt.

Au pied de l'escalier monumental(1922)  qui conduit à la gare St Charles,

se trouvent la colonie d'Asie et la colonie d'Afrique,

du sculpteur Louis Botinelly. C'est ici la colonie d'Asie.

 

12_IMG_6517legere

 

Je pense à Ninive, la grande ville qui se repentit,

 

13_IMG_6518legere

 

ou à Sodome qui'il fallut quitter

 

14_IMG_6521legere

 

 sans se retourner.

 

Marseille, 10-11 novembre 2018

_______

 

9_IMG_6397legere

 

Bonus_IMG_6372legere

_______

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


30 novembre 2018

Marseille (4)

 

 

Une ville porte inévitablement la marque

des époques qu'elle a traversées.

 

1_IMG_6507legere

 

Bâtie au XIème siècle sur les fondations

d'une chapelle du Vème siècle,

l'abbaye St Victor est sans doute

un des plus anciens monuments de Marseille.

 

2_IMG_6503legere

 

 Ce blog s'appelle "Oiseaux et compagnie",

on l'oublierait, parfois.

 

3_IMG_6486legere

 

A l'approche de la fin de la journée,

les Etourneaux sansonnets ressentent

l'irrépressible besoin de se rassembler

bruyamment.

 

4_IMG_6487legere

 

Ces deux-là sont singuliers.

Comme intimidés.

 

5_IMG_6481legere

 

Mais avec le temps...

 

6_IMG_6482legere

 

Ceux-ci sont assujettis à leur atavisme.

Pas grave.

 

7_IMG_6478legere

 

Depuis le parc du Pharo,

vue sur le port de Marseille.

 

8_IMG_6488legere

 

Depuis le même endroit, et dans la même direction,

vue sur le Fort Saint Jean qui doit son nom

à la Commanderie des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem,

vers la fin du XIIème siècle.

 

9_IMG_6489legere

 

Derrière la tour ronde du fanal,

la Cathédrale Ste Marie-majeure, dite, la Majore,

de style néoroman-néobyzantin.

Elle m'a toujours intrigué ;

je n'ai jamais voulu y aller.

 

10_IMG_6490legere

 

Toujours depuis le parc du Pharo,

l'entrée du Vieux-Port.

 

11_IMG_6491legere

 

La tour carrée du Fort St Jean fut construite en 1450.

Une ville avec une forêt de mats...

 

12_IMG_6493legere

 

Une ville est comme une forêt.

Dieu seul connaît

 

13_IMG_6494legere

 

tout ce qui s'y vit.

 

Marseille, 10-11 novembre 2018

_______

 

Ce qui passe,

Bonus1_IMG_6477legere

et ce qui demeure.

Bonus2_IMG_6502legere

En fait, tout passe.

______

 

 

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2018

Marseille (3)

 

 

En redescendant la colline de la Garde vers la mer,

on aperçoit quelques quartiers populaires

 

1_IMG_6448legere

 

et d'autres qui le sont moins.

 

2_IMG_6452legere

 

Vue vers le sud.

Les Goudes ?

 

3_IMG_6449legere

 

Vue vers le nord,

avec les îles du Frioul.

 

4_IMG_6450legere

 

 Et à mes pieds,

la mer qui se brise sur les rochers de la Corniche.

 

5_IMG_6451legere

 

Il y a par là un vieux jardin où je suis venu me promener, jadis.

 

6_IMG_6458legere

 

En fait, c'est le parc

d'une belle demeure,

et il ne me déplait pas

 

7_IMG_6454legere

 

d'en arpenter les terrasses.

 

8_IMG_6457legere

 

Le soir tombe vite.

A gauche, le château d'If.

 

9_IMG_6463legere

 

 Là, ce sont les quartiers populaires

sus mentionnés.

 

10_IMG_6464legere

 

Là,

on reconnaît le sourire de dauphin

 

11_IMG_6462legere

 

d'une Tarente de Maurétanie.

 

12_IMG_6459legere

 

Quelques mètres plus bas,

deux Goélands argentés,

dont un immature.

 

13_IMG_6473legere

 

Il faut plus de quatre ans

au goéland immature

pour acquérir son plumage d'adulte.

 

14_IMG_6471legere

 

On aperçoit, au fond, la voie ferrée de l'Estaque

qui, pendant 32 kilomètres, longe la mer.

Et dans la mer on devine

 

15_IMG_6465legere

 

 des poissons.

 

Marseille, les 10-11 novembre 2018

_______

 

 Cette photo me rappelle

Beyrouth,

Bonus1_IMG_6447legere

 mais à Beyrouth, il y a beaucoup

plus de fils.

Bonus2_IMG_6461legere

_______

 

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 novembre 2018

Marseille (2)

 

 

 Notre Dame de la Garde,

sur sa butte de 163 mètres de haut, je crois,

vue depuis la place Castellane,

au coeur de la ville.

 

1_IMG_6419legere

 

Au centre de la place, la fontaine "Jules Cantini"

fut construite entre 1911 et 1913.

Au sommet de la colone en marbre de Carrare,

haute de 25 mètres, une allégorie de Marseille.

 

2_IMG_6422legere

 

De là même partent quelques rues

qui grimpent vers le promontoire où se trouve

la basilique.

 

3_IMG_6424legere

 

 Ce sont des faubourgs de centre ville,

dirait-on, avec des ruelles, des impasses,

des jardins pentus, des pinèdes.

 

4_IMG_6426legere

 

Au-dessus

passent les goélands.

 

5_IMG_6431legere

 

Au dessous, la cité phocéenne.

 

7_IMG_6428legere

 

Les goélands,

on les entend partout et constamment, normalement.

Mais là, non.

L'envergure d'un Goéland argenté ?

Elle peut atteindre 1,60 mètre,

presque autant que celle d'un Aigle royal.

 

6_IMG_6430legere

 

De là-haut,

ils voient la montagne, la ville et la mer.

 

8_IMG_6445legere

 

Par endroit, on se croirait à Alger ou à Tunis.

Assez souvent, d'ailleurs.

 

9_IMG_6438legere

 

Je n'ai pratiquement pas vu d'oiseaux

durant ma périgrination.

Je remarque que cet Arbre de Judée

est en  train de confondre l'automne et le printemps.

 

10_IMG_6441legere

 

J'ai croisé divers habitants,

parmi lesquels ce chat ;

cette chatte, plutôt.

 

11_IMG_643_legere

 

J'ai été arrêté par ses couleurs dissymétriqes

 

12_IMG_6433legere

 

et par ses yeux verts.

 

13_IMG_6437legere

 

 Elle est partie se cacher.

 

Marseille, 10-11 novembre 2018

_______

 

Bonus_IMG_6443legere

 

Bonus_IMG_6432legere

_______

 

 

 

 

 

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 novembre 2018

Marseille (1)

 

 

Vue sur la gare d'Alès.

Derrière, les premiers contreforts cévenols.

 

1_IMG_6344legere

 

Vue depuis la gare St Charles.

Devant, la ville de Marseille.

 

2_IMG_6346legere

 

Et au milieu, la tour Eiffel.

Euh, non, Notre Dame de la Garde.

 

3_IMG_6355legere

 

Longues rues étroites et pentues.

Et un camion de pompiers.

 

4_IMG_6353legere

 

C'est que nous passons,

sans le vouloir,

non loin de la rue d'Aubagne

où ces immeubles vétustes se sont effondrés.

 

5_IMG_6352legere

 

Respiration

en faisant un détour par le Vieux Port.

6_IMG_6407legere

 

Et cette plaque, au sol,

qui marque l'emplacement de l'arsenal des galères,

au XVIIIème siècle.

Je recommande la lecture du livre d'André Chamson : La Superbe.

 

7_IMG_6414legere

 

Aucun rapport.

Celui-ci, sans élan,

 

8_IMG_6398legere

 

arrive sur l'obstacle en béton d'en face

avant de faire demi-tour.

 

9_IMG_6401legere

 

En 1977, j'ai passé une soirée ici, sur un banc,

avec celle qui allait être mon épouse deux ans plus tard.

Elle était venue à Marseille pour passer un concours.

 

10_IMG_6394legere

 

Les bateaux, les étoiles,

 

11_IMG_6404legere

 

la tour Eiffel,

rien ne manquait.

 

12_IMG_6405legere

 

 Le Fort Saint-Nicolas surplombe le Vieux Port.

Il a été édifié de 1660 à 1664 par le chevalier de Clerville,

sur ordre de Louis XIV, afin de mater l’esprit d’indépendance

de la ville de Marseille.

 

13_IMG_6388legere

 

La Basilique Notre Dame de la Garde

a été édifiée au milieu du XIXème siècle,

dans un style romano-byzantin,

(par un architecte protestant !).

 

14_IMG_6390legere

 

Encore quelques pas

et nous pouvons trouver la Méditerranée de toujours,

celle de Malaga, de Naples, d'Athènes ou de Nicosie,

celle de Beyrouth ou d'Alexandrie,

de Tripoli, de Tunis,

 

15_IMG_6386legere

 

 d'Alger, d'Oran ou de Tanger.

 

Marseille, 10-11 novembre 2018

____________

 

Immeubles effondrés, rue d'Aubagne.

(Cette photo n'est pas de moi).

Bonus1_Marseille_rue_d_Aubagne

 

Bonus2__IMG_6409

 

Bonus3_IMG_6384legere

_______

 

 Entre 1680 et 1748, 60.000 forçats sont passés

par les galères de Marseille.

Entre 1680 et 1748 a existé en France un régime carcéral très particulier : les galères. Héritage de la Rome antique, ce système pénitentiaire a été remis au goût du jour dès le début du règne de Louis XIV et s'est poursuivi sous la Régence et une bonne partie du règne de Louis XV. Jugée inefficace et anachronique, cette flotte baroque sera remplacée par la suite par le bagne qui, lui, fonctionnera jusque sous la Troisième République.

Qui furent ces galériens, comment vivaient-ils,

de quelle manière fonctionnait un tel système ?

Avant d'arriver à l'arsenal de Marseille, seul port d'attache des galériens, les forçats avaient à subir la terrible épreuve de la « chaîne», le voyage entre les divers lieux de France et Marseille. Les chaînes les plus meurtrières étaient celles de Paris et surtout celle de Bretagne, qui demandaient cinq à sept semaines de marche. Enchaînés au cou, deux par deux, supportant 15 à 20 kilos de chaînes et devant effectuer une moyenne de 20 kilomètres chaque jour, battus, rançonnés et mal nourris par leurs convoyeurs, une bonne partie des forçats n'arrivaient pas au port. Surtout l'hiver. Une sélection "naturelle" qui faisait que les plus solides seulement s'en sortaient. Parmi eux, un grand nombre de Protestants emprisonnés pour leur foi.

_________

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

26 novembre 2018

Fontaine de Vaucluse (7)

 

 

Dernière séquence avec ce phénomène.

 

 Un oiseau, c'est comme un enfant.

 

0_IMG_6144_legere

 

Si vous prenez dix photos au même moment,

 

1_IMG_6147legere

 

il n'y en aura pas deux les mêmes

(sauf pour les hérons).

 

2_IMG_6146_legere

 

On dirait que celui-ci

 

5_IMG_6214legere

 

a un petit creux.

 

3_IMG_6188legere

 

- Voyons voir,

 

4_IMG_6187legere

 

dit-il.

 

6_IMG_6218legere

 

Argh !

 

7_IMG_6210legere

 

 Figurez-vous qu'il est là dessous,

dans une eau toute tumultueuse.

 

8_IMG_6217legere

 

Et hop, le revoilà,

tout sec (!!),

 

9_IMG_6204legere

 

avec une larve de Phrygane

dans son foureau de gravier.

 

10_IMG_6201__legere

 

Il a l'air dodu,

le bougre.

 

11_IMG_6152legere

 

Mais je sens que d'ici quelques minutes

il aura de nouveau une petite faim.

 

12_IMG_6154legere

 

Visiteur de ce blog,

 

13_IMG_6179_legere

 

normalement vous savez comment on reconnaît

 

14_IMG_6184_legere

 

 un Cincle plongeur en bonne santé.

 

Fontaine-de-Vaucluse (84), le 3 novembre 2018

_______

 

Bonus_IMG_6145_legere

_______

 

 

Posté par CharlesNicolas à 18:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :