Ndangane

 

Ceci est un bras du Saloum.

Beaucoup d'oiseaux sont attirés par le bord de l'eau, on le sait.

Ici, ce sont des Oedicnèmes criards.

On aperçoit aussi une Aigrette des récifs, presque nore.

 

1_IMG_6914legere

 

On appelle aussi l'Oedicnème criard : Courlis de terre,

car son cri ressemble à celui du courlis.

Ses grands yeux jaunes lui donnent un air étonnant.

 

3_IMG_6653legere

 

C'est un oiseau semi-noturne,

discret et difficile à repérer le jour.

 

2_IMG_6652legere

 

Bien qu'il fasse partie de la famille des limicoles

(qui vivent au bord de l'eau)

il affectionne les endroits sec et caillouteux.

 

4_IMG_6650legere

 

Migrateurs, nous pouvons le voir

(ou plutôt l'entendre, la nuit)

en France durant l'été.

 

5_IMG_6654legere

 

L'oedicnème donne l'impression

de préférer marcher que voler.

 

6_IMG_6802legere

 

Mais quand il le faut...

 

7_IMG_6803legere

 

En vol, les teintes de son plumage

 

8_IMG_6920legere

 

font penser à celles de l'Outarde canepetière.

 

9_IMG_6921legere

 

Il y a un autre oiseau dont le comportement

ressemble un peu à celui de l'oedicnème.

 

10IMG_6782legere

 

C'est le Vanneau éperonné.

 

11_IMG_6783legere

 

Lui aussi vit dans les zones arides,

bien que ce ne soit jamais très loin de l'eau.

 

12_IMG_6785legere

 

On le trouve dans toute la zone sahélienne de l'Afrique,

du Sénégal à la vallée du Nil et au Kénya.

Il est également présent au Proche-Orient

et dans la péninsule arabique.

 

13_IMG_6866legere

 

Sa démarche très posée, entrecoupée de longues pauses,

et son plumage contrasté

 

14_IMG_6915_legere

 

lui donnent l'air d'un prince.

 

Environs de Ndangane, Sénégal, 26 janvier, 2 février 2020

_______