Voici le Gardon en aval d'Alès,

c'est-à dire au moment où, quittant les Cévennes,

il aborde la plaine vers le Pont-du-Gard puis la mer.

 

1_IMG_9353legere

 

Nous avons entendu puis vu les Guêpiers d'Europe,

depuis le tout début du mois de mai.

 

2_IMG_9354legere

 

Généralement, pendant un mois on les voit passer très haut dans le ciel.

Ils ne sont pas fixés. On dit qu'ils sont erratiques.

 

3_IMG_9227_legere

 

Puis, ils se rapprochent d'une zone de reproduction,

souvent un lieu déjà utilisé les années précédentes. 

(Voyez-vous le guêpier, ici ?)

 

6_IMG_9066legere

 

4_IMG_9231legere

 

Il s'agit généralement d'un petite falaise de sable ou de terre,

le long d'un champs, d'un chemin ou d'une rivière.

 

5_IMG_9232legere

 

Dans ce sol meuble, le guêpier creuse une galerie

assez profonde au fond de laquelle il installe son nid.

Ici, la rivière passe juste en dessous.

 

 

7_IMG_9170legere

 

Cette année, les guêpiers se sont fixés beaucoup plus tôt, je trouve.

On en voit deux, ici.

 

8_IMG_9226legere

 

Le guêpier a un vol magnifique, avec ses ailes en delta.

Mais il peut demeurer de longs moments posé, aussi.

 

9_IMG_9224legere

 

J'ai aimé ce pantalon enseveli dans les alluvions

et que la dernière crue a fait apparaître. 

Où est son propriétaire ?

 

10_IMG_9175legere

 

J'ai aimé aussi que ce guêpier se pose

juste à cet endroit,

sur une racine elle-même mise à nue.

 

11_IMG_9175_legere

 

Cette grosse touffe de Cannes de Provence

offre des perchoirs providentiels.

 

12_IMG_9350legere

 

Mais la crue de l'automne prochain pourrait bien

 

13_IMG_9352legere

 

 emporter tout ça.

 

Pas loin d'Alès, le 24 mai 2020

_______