Adossée aux premiers contreforts des Dentelles de Montmirail,

pas loin de Beaume-de-Venise, se trouve la chapelle N.D. d'Aubune.

Les bouquets de Cannes de Provence que l'on voit au milieu des vignes,

 

1_IMG_7482legere

 

signalent le passage du Canal de Carpentras qui, dès le milieu du XIXème siècle,

permis l'irrigation du Comtat venaissin avec les eaux de la Durance.

 

2_IMG_7523legere

 

Les prés à moutons furent alors remplacés par les cultures maraîchères

qui firent la richesse de la contrée.

 

3_IMG_7483legere

 

Le prieuré de Notre-Dame d'Aubune,

au pied de la colline des Courens,

 

4_IMG_7480legere

 

est mentionné pour la première fois

au XIIème siècle.

 

5_IMG_7496legere

 

Une première chapelle existait

au Vème ou au VIème siècle,

dont ne subsiste qu'une pierre d'autel.

 

6_IMG_7499legere

 

Les champs de primeurs ont en partie laissé la place

à la vigne - le Muscat de Beaume-de-Venisee était déjà connu

de Pline l'Ancien, au 1er siècle -

 

7_IMG_7497legere

 

et aux oliviers.

 

8_IMG_7495legere

 

A Beaume-de-Venise, il existait 9 moulins à huile

avant la Révolution.

 

9_IMG_7494legere

 

La pinède qui couvrait la colline

a entièrement brûlé il y a une trentaine d'année.

 

10_IMG_7489legere

 

Le soir tombre vite le 1er janvier.

Vue sur la plaine du Comtat venaissin.

 

11_IMG_7510legere

 

La colline et le plateau de Courens ont abrité

 un oppidum à l'époque gallo-romaine,

et peut-être auparavant, déjà.

 

12_IMG_7519legere

 

Je reviendrai dans quelques semaines,

si je le peux, au moment où les amandiers

seront en fleurs.

 

13_IMG_7524legere

 

En Provence, on a l'impression qu'il fait toujours clair,

 

14_IMG_7525legere

 

 même la nuit.

 

Beaume-de-Venise (84), le 1er janvier 2018

_______